Rechercher
  • Dr Marc Benatar

Détection et correction de la ptôse mammaire

Comment bien reconnaître ce phénomène et surtout comment le traiter ?












Ce n’est pas un secret : Garder une belle poitrine tout au long de sa vie n’est pas chose aisée ! Le décolleté évolue avec le temps pour des raisons naturelles et hormonales en provoquant l’affaissement des seins, on parle alors de ptôse mammaire.



MANIFESTATION de la ptôse

Ce phénomène correspond donc à un glissement de la glande mammaire dans la poitrine qui produit un affaissement du sein. La partie supérieure du sein se vide au profit de la partie inférieure et donne un aspect décharné au décolleté.


Les principales causes sont les variations pondérales qui fragilisent les ligaments et modifie la structure qui maintient le sein. L’excès de volume mammaire comme sa disparition forment alors une ptôse mammaire. Les origines congénitales qui se décèlent à l’adolescence avec la formation de seins affaissés tubéreux (en tube), hypertrophiques (très prononcés), ou hypotrophiques (de petites tailles). La grossesse qui est une cause fréquente de ptôse mammaire dû là aussi à la variation du volume mammaire qu’elle induit et aux dérèglements hormonaux qu’elle provoque. L’allaitement qui suit la grossesse favorise également le développement du phénomène. Et enfin le vieillissement cutané puisque la peau perd en élasticité et en fermeté et aura tendance à obéir à la gravité.



DETECTION de la ptôse

La détection de la ptôse mammaire se fait simplement avec les yeux. Une poitrine normale est caractérisée par le positionnement du mamelon vis-à-vis du niveau du sillon mammaire, si le sein est au-dessus de ce sillon, il est correctement positionné.



De cette position, on peut définir différents degrés de relâchement du sein : La ptôse légère lorsque le mamelon est situé sur la ligne du sillon sous-mammaire et que la peau du sein bascule en dessous. Modérée lorsque l’aréole du sein est située légèrement en dessous de la ligne du sillon et s’incline progressivement vers le bas. Et enfin sévère lorsque le sein est tombé complètement en dessous du sillon mammaire et l’aréole est à son niveau le plus bas…




CORRECTIONS de la ptôse

La cure de l’affaissement du sein se fait par des actions de chirurgie plastique. L’intervention de lifting mammaire est aussi appelée la mastopexie.


La correction de la ptôse mammaire s’effectue avec ou sans l’ajout d’un implant :

Mastopexie sans implant qui peut être réalisé si le volume de la poitrine est suffisant. Il suffit de retirer la peau superflue et retendre les tissus cutanés de la poitrine en gardant la glande mammaire.


Mastopexie sans implant + lipofilling (injections de graisse) afin de donner du galbe au décolleté sans vouloir prendre forcément une taille de bonnet.


Mastopexie avec prothèses mammaires car il arrive parfois que le volume de la poitrine ne soit pas suffisant pour assurer le maintien du sein. Mais Il est aussi possible que la patiente désire augmenter la taille de ses seins par la même occasion. Il faut alors cumuler les deux actes pour obtenir le résultat.


Il faut savoir que ces opérations de lifting mammaire laissent des cicatrices. Pour une ptôse légère elles seront visibles autour de l’aréole. Pour une ptôse modérée elles encerclent l’aréole et une ligne verticale descend jusqu’au sillon mammaire. Et pour une ptôse sévère elles forment un T en entourant l’aréole, en marquant une ligne verticale vers le sillon mammaire et en suivant sa ligne. Cela reste le « prix » du rajeunissement du décolleté …





28 vues0 commentaire